Aquosités

Depuis le fond des âges, on a espéré réussir à transformer les métaux, partant des vils, comme le plomb, pour les transmuter en or ou en argent. Travail secret, patient, l’alchimiste qui s’y livre tente de fabriquer une matière noble à partir de la substance ordinaire.

Alchimiste de l’eau, c’est un or visuel que cherche Kévin Louviot. Muni de son appareil photo, il sillonne les rues de Caen et des alentours, à la poursuite des reflets.

« Tout ce qui est en bas est comme ce qui est en haut » dit un adage alchimiste. Cette idée d’une vaste analogie est mise en pratique par le photographe qui joue de l’eau comme d’un miroir du monde. Celui qu’il nous présente est un monde recueilli dans l’eau où il se dissout et que, dans son appareil-athanor, le photographe transmute.

Sur ces photos j’ai été émerveillée par l’incroyable variété de ces reflets d’eau, par cette façon de transmuter le monde familier pour que nous regardions autrement l’eau changeante, ainsi devenue sujet noble de l’art à travers une magnifique mise en abyme : la photo représente l’eau qui à son tour re-présente le monde.

Belinda Cannone